Les frimas de l’automne ont pointé le bout de leur nez et du coup vous commencez à avoir un peu froid au bout du vôtre. Pour vous réchauffer rien de mieux qu'une bonne tisane !

Les grand-mères ne jurent que par elles et comme d’habitude, elles ont bien raison. Contrairement aux thés, les tisanes ne contiennent pas de théine et possèdent une foule de vertus. Faites chauffer l’eau et lisez la suite en attendant.



Pour ne pas se mélanger les sachets, on le répète : le thé et la tisane ce n’est pas la même chose. Le thé est le produit issu de la culture du théier, une variété de camélias. Fermentées après la récolte, ses feuilles donnent du thé noir et dans le cas contraire, sans fermentation, du thé vert. Riche en théine, le thé - quelle que soit sa couleur - est un excitant. Sous ne nom de tisane, on entend en général toutes les autres plantes, feuilles ou racines préparées dans l’eau bouillante. Ainsi plongées dans un bain bouillant, ces plantes libèrent leur arôme et leurs divers principes actifs.

Pourquoi la tisane ?
Vous le savez, se nourrir sainement veut aussi dire boire suffisamment. Votre ventre se serre à l’idée de devoir boire un litre et demi d’eau par jour ? N’ayez crainte, ce n’est pas tant que ça et vous allez bientôt – si ce n’est pas déjà le cas – y prendre du plaisir. Cela dit, parfois et en hiver surtout, l’eau fraîche passe un peu moins bien. La tisane est donc un excellent choix pour varier un peu les plaisirs, vous réchauffer et faire du bien à votre santé. Faites cependant preuve de parcimonie car certains principes actifs sont puissants et consommés en surdose ils peuvent nuire à la santé. La sauge par exemple est neurotoxique à haute dose alors allez-y doucement (maximum deux tasses par jour) et surtout demandez conseil à votre herboriste.

Comment la choisir et la préparer 
Le mieux est évidemment de vous rendre chez l’herboriste qui est le mieux placé pour vous conseiller et qui possède le plus grand choix d’herbes médicinales et de préparations bienfaisantes. Cela dit, vous trouverez déjà un bon choix de tisanes dans le commerce ou en magasin bio. Sachez cependant que toutes les tisanes ne se préparent pas de la même manière. Si la plupart des tisanes en feuilles sont préparées en infusion, il faut à certaines plantes plus que cela pour libérer leurs principes actifs. Voici donc les principaux types de préparation.

Les différents modes de préparation
  • Infusion
    L’infusion est le procédé le plus courant. Il consiste simplement à plonger les feuilles dans de l’eau bouillante hors du feu et à laisser “tirer” quelques minutes.
  • Macération
    La macération consiste à laisser tremper les feuilles ou autres dans l’eau froide pendant plusieurs heures. C’est le procédé idéal pour la préparation du thé froid. Mettez un sachet de thé noir parfumé ou de tisane dans de l’eau froide pendant une nuit au frigo et l’affaire est belle !
  • Décoction
    La décoction consiste à faire bouillir les plantes à couvert pendant 3 minutes pour en extraire le principe actif. Ce processus est principalement utilisé pour les racines et les tiges des plantes qui ont besoin de plus de chaleur pour libérer leurs substances.

Que vous soyez stressé ou fatigué, que vous ayez le nez qui coule ou des frissons dans le dos il y a sûrement une tisane faite pour soigner vos petits maux. Pour découvrir quelle plante choisir, voici quelques-unes des tisanes les plus communes et leurs propriétés.

  • Verveine
    Stimulante, la verveine est conseillée lors de jambes lourdes, d'indigestions, de fièvre et de céphalées.
  • Menthe poivrée
    Idéale pour soigner les infections intestinales, les ballonnements, gastrites, les troubles des transports et les nausées.
  • Eucalyptus
    Anti-bactérien, anti-tussif et anti-inflammatoire, l'eucalyptus est idéal pour soigner les affections respiratoires et les troubles liés à la grippe.
  • Fenouil
    Si vous avez des enfants vous savez que la tisane de fenouil est particulièrement recommandée en cas de troubles digestifs car elle stimule la digestion et soignes les ballonnements et les flatulences.
  • Thym
    Particulièrement indiqué en cas de troubles urinaires et d'états grippaux pour ses propriétés bactéricides, antifongiques et antivirales.
  • Camomille
    Apaisante et anti-inflammatoire, la camomille est particulièrement indiquée en cas de mycoses vaginales et de surmenage. Attention à ne pas trop en consommer car elle peut provoquer des nausées. Pensez à utiliser le sachet sur les yeux en cas de problèmes oculaires après avoir bu votre tisane !
  • Tilleul
    Calmant, le tilleul est à consommer pour soigner les troubles nerveux, les insomnies, les toux convulsives et les états infectieux fébriles.
  • Plantain
    Conseillé lors d'inflammations des voies respiratoires supérieures (rhume), des angines, des ulcères, diarrhées et des cystites pour ses propriétés anti-inflammatoires, émollientes et antihistaminiques.
  • Mélisse
    Antispasmodique la mélisse est utile contre la nervosité, la dépression et les troubles gastriques d'origine nerveuse. Si vous êtes enceinte elle est indiquée contre les nausées. Exempte de toxicité elle est aussi recommandée pour les enfants.
  • Sauge
    Idéale pour réguler les trouble hormonaux, la transpiration, les vertiges et les troubles digestifs. Il faut toutefois éviter les surdosages et ne pas donner aux enfants de moins de 12 ans.
  • Basilic
    Antispasmodique et agissant sur le système nerveux lié à la digestion, il est tout à fait indiqué en cas de spasmes intestinaux, de migraines d'origine digestive ou nerveuse et de nausées.
  • Alchemille
    Grâce à ses propriétés vaso-constrictrices elle est particulièrement indiqué pour les troubles prémenstruels, les hémorroïdes, diarrhées et les insuffisances veineuse.

Source: Les informations de cet articles sont tirées de l'excellent ouvrage: Tisanes: guide pratique pour toute la famille, du Dr Claire Laurant-Berthoud aux éditions Jouvence. A conseiller pour de plus amples informations.